Le logiciel de piraterie le plus utilisé au monde.

Les « logiciels de rançon », ou « ransomware », sont des logiciels malveillants qui verrouillent les fichiers informatiques et forcent leurs utilisateurs à verser une somme d’argent, souvent sous forme de monnaie virtuelle, pour en recouvrer l’usage.

Ces dispositifs, parfois qualifiés de « rançongiciels », sont utilisés aussi bien sur les PC que sur les tablettes et les smartphones. Ils touchent « à la fois les particuliers, les entreprises et les institutions », rappelle les experts en sécurité informatique.

En 6 ans, les ransomwares ont permis à des hackers de soutirer plus de 140 millions de dollars à leurs victimes, selon le FBI.

Un montant astronomique qui ne comprend que les rançons payées en bitcoins, cryptomonnaie favorite des hackers. Le montant total des attaques de ransomwares toutes monnaies confondues devrait logiquement être bien plus important. Un virus en particulier a permis de faire grimper le pactole ; le ransomware Ryuk.

Pour éviter cela le FBI recommande de choisir des mots de passe sécurisés, difficiles à lire pour un humain et différents pour chaque compte.

Le FBI rappelle que la meilleure réaction à avoir lorsqu’on est victime d’une attaque de ransomware est de ne pas céder aux exigences des pirates informatiques et de ne pas payer la rançon. Le fait est que les victimes, en payant la rançon, n’ont aucune certitude de récupérer leurs données et leur paiement financera l’organisation de malfaiteurs des hackers, augmentant le nombre de victimes.

05 Mar, 2020